dimanche 30 décembre 2012

Le Sang de la déchirure

Le Sang de la déchirure

Editions Bragelonne - 536 pages - Illustration par Keith Parkinson

    Le Sang de la déchirure est le troisième tome de L'Epée de vérité de Terry Goodkind. Sorti en 1996 aux Etats-Unis, il a fallu attendre août 2004 pour une sortie en France. Keith Parkinson signe encore une fois l'illustration de la couverture.

     L'histoire débute sur la fin du second tome, après l'entrevue de Richard et Kahlan dans cet espace entre les mondes. Le Sourcier accepte enfin qui il est: l'héritier de Darken Rahl et donc son successeur à la tête de d'Hara. Richard est désormais le Seigneur Rahl et décide de détruire l'alliance des royaumes des Contrées du Milieu afin de tous les contrôler dans un seul but: les protéger. En effet, l'Ordre Impérial est en marche pour contrôler l'Ancien et le Nouveau Monde avec à sa tête le terrible Jagang, celui qui marche dans les rêves. De plus, une autre menace plane: le Sang de la déchirure, secte qui espère éliminer quiconque sait utiliser la magie. Kahlan, la Mère Inquisitrice, est donc en grand danger. Richard, maître de d'Hara et Sourcier, va donc devoir faire face à plusieurs menaces afin de sauver son peuple du mal, tout en ne négligeant pas la troisième leçon du sorcier...

    Prix: 25€

Samantha

L'avis de Samantha:
      Un troisième tome à la hauteur des deux précédents. Au départ, je me demandais ce que l'auteur aurait bien pu avoir à écrire encore concernant les aventures de Richard. Et bien, Terry Goodkind explore de nouveaux sujets et nous plonge une nouvelle fois au coeur d'une intrigue surprenante et débordante d'énergie!
      Le début du Sang de la déchirure est centré presque exclusivement sur Richard sauf quelques chapitres sur Tobias Brogan, dirigeant du sang de la déchirure qui recherche tous les "messagers du fléau". Cependant, par la suite, nous sommes transportés d'intrigues en intrigues, de personnages en personnages, chacun essayant à sa manière de sauver le monde du joug de l'Ordre Impérial. Entre Soeur Verna, la Dame Abesse, Kahlan, Zedd ou encore Richard, le livre ne cesse de nous emmener partout à travers le monde tout droit sortit de l'imagination de l'auteur.
    L'écriture et le style de Terry Goodkind sont définitivement parfaits! J'adore ! Les descriptions ne manquent pas, bien au contraire. Sans être dans l'excès, nous sommes aux côtés de chaque personnage. Les descriptions sont telles que nous avons l'impression d'être directement présents. C'est incroyable. 
      De plus, j'ai adoré la relation Richard / Gratch. Elle est si surprenante et tellement attendrissante! Richard réussit toujours l'impossible sans être un parfait héros. Car parfois, en réussissant quelque chose, il en aggrave plutôt une autre! Et c'est ce qui est si particulier à cette intrigue: même s'il réussit souvent ce qu'il entreprend, Richard est TRES loin d'être le héros parfait auquel on pourrait s'attendre dans ce genre de livre. Il est vrai qu'il se révèle très fort et chanceux, mais son don en est l'explication. Malgré ses réussites, il se fourre toujours dans des situations bien pires après! 
     Les autres personnages se trouvent également plus efficaces et surprenants que j'aurais pu le penser. J'ai beaucoup aimé Soeur Verna. Sa loyauté envers Richard lui a permis de rester maîtresse d'elle-même et de ses rêves... Car dans ce tome, de nouveaux éléments sont introduits sur le passé de Richard et du monde créé par les Sorciers de l'ancien temps. On y apprend notamment l'origine du lien qui unit les D'Harans à leur maître et cela ne manque pas d'imagination. 
     Terry Goodkind est un maître du genre et nous le prouve bien. Je me demande ce que le tome 4 me réserve mais une chose est certaine, j'ai hâte de le dévorer pour suivre les aventures de notre cher Sourcier! Je recommande vivement ce livre qui n'est que le début d'une longue série ...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire