lundi 21 janvier 2013

Jason et les Argonautes


Jason et les Argonautes



Réalisation de Don Chaffey, production de Charles H. Schneer, Ray Harryhausen

Jason et les Argonautes est un film américain du réalisateur Don Chaffey, il a été tourné en 1963 et n'a jamais été diffusé sur les écrans français. Il est seulement sorti en DVD, distribué par Colombia Pictures, en janvier 2011 mais a aussi été repris en 2000.
Le film se base sur le mythe grec de Jason, prince d'Iolcos dont le père se fait déposséder du trône par l'oncle de Jason. Celui-ci est d'ailleurs plus connu comme l'époux infortuné de Médée, fille de roi et sérieusement dérangée mentalement qui tuera à multiples reprises.

Casting principal :
Jason : Todd Armstrong
Acaste : Gary Raymond
Zeus : Niall MacGinnis
Médée : Nancy Kovack
Argos : Laurence Naismith
Hermès : Michael Gwynn
Pélias : Douglas Wilmer
Hercule : Nigel Green

Jason est sauvé in extremis lors de la prise de pouvoir de son oncle qui détrône son père. Celui-ci est inquiet parce qu'une prophétie lui annonce de futurs ennuis lorsqu'un homme avec une seule sandale se présentera à lui. C'est son neveu, Jason, légitime roi de son pays qui se présente à lui, muni d'une seule et unique sandale et qui revendique ce qui lui revient de droit. Pélias, l'usurpateur, lui accorde de bonnes grâces à l'unique condition que Jason lui ramène de Colchide la Toison d'or.

Marion

L'avis de Marion : Certes, le film est vieux, la qualité d'image laisse à désirer mais le film reste un bon péplum qui se regarde bien malgré les cinquante ans qu'il va fêter cette année.
Le scénario est très fidèle au mythe ce que les passionnés de mythologie, comme moi, apprécieront par dessus tout dans ce film. Même s'il y a des probables extrapolations, il est plaisant de voir des épreuves totalement en accord avec le reste de la mythologie grecque. On y trouve d'ailleurs des clins d'oeil à d'autres légendes grâce à des personnages comme Orphée ou encore Hercule.
Pour ce qui est des effets spéciaux, alors ils sont certes vieillissants, comme la qualité d'image dont on remercie l'évolution d'aujourd'hui, mais ils restent d'une qualité tout à fait respectable et même très bon pour l'époque. Je pense notamment à la scène des squelettes, que le réalisateur a mis quatre mois à faire, qui est vraiment intéressante pour une scène datant de 1963. Alors oui, aujourd'hui on voit quelques défauts et on pourrait sourire et même pouffer à cause du décalage avec aujourd'hui mais franchement il n'y a rien de choquant. Les décors et les costumes sont simples mais efficaces, ils cadrent bien avec l'époque du mythe où on porte sandales et tuniques à tout va. Les tenues des dieux sont impeccables, nobles et simples à la fois. Le film a très bien vieilli contrairement à d'autres et reste très agréable visuellement. Alors ce ne doit pas être un détail qui vous rebute si vous êtes tentés par ce film.
Même les acteurs sont plutôt bons ! Héra et Zeus sont vraiment un duo de comique à l'image que je m'en faisais dans la mythologie. Ils s'aiment, ils aiment se défier et se taquiner, on voit bien que la vie des mortels est leur distraction, leur jeu mais qu'ils attachent quand même de l'importance à leur vies. Jason est un héros à l'ancienne : fier, brave, qui n'a peur de rien, confiant, voire même inconscient, l'acteur joue avec justesse et incarne le héros mythologique par excellence qui n'est pas maître de son destin, un simple jouet des dieux qui l'aident et dont il est redevable. Un gros plus pour les harpies !
Pour ma part ce film mérite un grand oui et qu'on s'intéresse à lui malgré son grand âge, il représente tout de même une part importante du cinéma, un ancêtre de Troie et autres péplums. A voir donc pour la postérité et la touche old school.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire