lundi 28 janvier 2013

Willow


Willow

Réalisation de Ron Howard, production de Nigel Wooll, Lucasfilm Ltd.


Willow est un film américain réalisé par Ron Howard, réalisateur surtout connu pour ses films Da Vinci Code et sa suite Ange et Démons. Le film est sorti dans les salles françaises le 2 novembre 1988, distribué par United International Pictures. Le film mêle aventure, féerie, humour et fantasy pour un résultat qui fut très applaudi avec plus de deux millions d'entrées au box office français. Pour l'époque, Willow avait demandé un budget énorme de 35 millions de dollars, aujourd'hui il serait un film peu cher quand on sait que Le Hobbit avait un budget de 270 millions.
Une nouvelle réédition en Blu-ray et DVD est prévu pour le 3 avril afin de fêter les 25 ans du film. Cette version collector propose le film sur les deux supports ainsi qu'un livret d'images inédites, des scènes coupés, le journal vidéo de Warwick Davis, des making-of et bien plus encore.

Casting principal  :
Willow Ufgood : Warwick Davis
Madmartigan : Val Kilmer
Reine Bavmorda : Jean Marsh
Sorsha : Joanne Whalley

Willow Ufgood est un paisible Nelwyn, un homme de petite taille, qui n'aspire qu'à vivre sa vie de paysan en compagnie de sa femme et de ses enfants. Cependant son destin bascule quand il trouve un bébé Daikini, une personne de grande taille, qui s'avère être l'élue d'une prophétie qui annonce la chute de la reine maléfique Bavmorda. Willow s'engage dans une quête au côté de l'intrépide Matmartigan pour secourir le bébé Elora appelé à sauver son peuple.

Marion

L'avis de Marion : C'est tout mignon, c'est féérique, c'est plein d'humour, voici Willow !
Point de vue scénario, c'est assez classique. Une prophétie, un enfant à sauver, une despote à renverser. Tous les classiques y sont. On sent l'inspiration Tolkien avec l'alliance entre petit gens et grande personne (je pense notamment à Aragorn « Grand pas » avec les hobbits), une reine avec des pouvoirs maléfiques, une sorcière gentille pour contrebalancer. Mais c'est très bon comme scénario, on ne demande que des films comme cela. De la magie, du racisme, un contexte médiéval. Toute l'ambiance d'une quête épique est là.
Les costumes sont chouettes, ils cadrent parfaitement avec l'ambiance qui est installée. C'est une époque de misère, une époque de guerre, de révolte, de manque mais aussi de débauche et de vulgarité humaine. Tout cela se ressent dans les vêtements dignes de haillons, pour certains, qui sont très proches des vêtements que les gens portaient au Moyen-Âge. Les paysages sont superbes, surtout le cadre autour de du château où ils prennent refuge pour échapper aux hommes de Bavmorda. Les effets spéciaux sont pas mal mais un peu hésitant, tellement que je n'arrive pas à discerner les effets spéciaux des costumes (qui sont dans ce cas là très bien fait). J'aime surtout les espèces de gros chiens avec une queue de rat, qui m'ont donnés des frissons abominables quand j'étais plus jeune. Surtout les espèces de grands gorilles avec l'autre monstre hideux, ils ont un petit côté rétro à la Star Wars qui fait sourire. Le film a beau avoir 25 ans cette année, il est très bien esthétiquement parlant.
Les acteurs sont bons, spécifiquement Val Kilmer dans le rôle de Matmartigan, un ancien soldat
un peu looser qui se retrouve dans cette aventure par hasard et dont on a donné sans nulle doute les répliques les plus ridiculement drôles du film – grand moment dans la tente de Sorcha. Mais malgré ses défauts Matmartigan se trouve être un vrai combattant, fidèle jusqu'au bout, dont la combattivité et le patriotisme ne demandaient qu'à surgir.
Willow est tout aussi attachant mais dans un autre genre avec son côté paternel et d'apprenti magicien raté. C'est un personnage drôle, sympathique, avec ses faiblesses, pas combattant pour deux sous mais avec un grand courage. Il est vrai qu'il ressemble fortement à ce cher Bilbo Sacquet qui a les mêmes caractéristiques. L'interprétation de Warwick Davis est de bon goût, juste et sans fioriture. Il respire la joie de vivre et l'innocence de son personnage. Il est d'ailleurs encore plus plaisant de le voir jeune qu'on a pu le voir pendant notre jeunesse dans le rôle discret mais malicieux tout de même du professeur Flitwick.
Willow est un bon film qui permet de faire entrer les enfants dans le monde de la fantasy et qui ravira les plus grands par ce côté bon enfant mais néanmoins épique.

1 commentaire:

  1. Ce film est The Film a voir quand tu es enfant, et à re-re-re-re voir quand tu es adulte xD
    On ne se lasse pas de l'aventure de ce petit être ! Elle est vraiment belle, cette aventure.

    RépondreSupprimer