mardi 10 septembre 2013

Game of Thrones - Saison 2


Game of Thrones - Saison 2

Affiche promotionnelle pour la saison 2


Diffusé pour la première fois le 1 avril 2012 aux Etats-Unis par HBO, Game of Thrones continue son ascension faramineuse en dépassant tous ses records précédemment établi lors de la première saison. Constituée de 10 épisodes de presque une heure, la série a attiré environ 3, 8 millions de téléspectateurs par épisode. Elle fut diffusé sur les écrans français pour la première fois le 3 juin 2012 (alors que passait le huitième épisode aux Etats-Unis) par Orange Cinéchoc.
Cette deuxième saison suit le déroulement du second tome A Clash of Kings qui correspond aux trois tomes français La Bataille des rois, L'ombre maléfique et L'invincible forteresse.
Sortie DVD/ Blu-Ray : 1 mars 2013

Synopsis: Les Sept Royaumes sont à feu et à sang depuis la mort de Robert Baratheon et de lord Eddard Stark, le jeune roi Joffrey Baratheon, secondé par sa mère la reine régente Cersei Lannister, fait fi de tous les conseils et enchaîne les actions irraisonnées. Le peuple fuit et cherche à tout prix à se réfugier à Port-Réal alors que pas moins de quatre rois se sont proclamés. En effet, Stannis Baratheon, héritier légitime, complote à Peyredragon, tandis que son frère cadet, Renly Baratheon, a, grâce à l'appui de Hautjardin, réuni sous sa houle la quasi totalité des terres du sud. Le Roi du Nord, Robb Stark, ne peut se vanter de mieux mais ne cherche pas querelle aux Baratheon, seulement aux Lannister dont il détient toujours le fils héritier, Jaime Lannister. La guerre fait rage mais les jeux de pouvoirs de Port-Réal ne s'arrête pas pour autant et vont même en s'accroissant depuis l'arrivée de Tyrion Lannister, main du roi en l'absence de Tywin Lannister, qui s'oppose sans cesse à sa royale sœur.

Episodes :
  1. Le nord se souvient, diffusé le 1 avril 2012, 3 860 000 téléspectateurs
  2. Les Contrées nocturnes, diffusé le 8 avril 2012, 3 760 000 téléspectateurs
  3. Ce qui est mort ne saurait mourir, diffusé le 15 avril 2012, 3 770 000 téléspectateurs
  4. La Cité de Quarth, diffusé le 22 avril 2012, 3 650 000 téléspectateurs
  5. Le Fantôme d'Harrenhal, diffusé le 29 avril 2012, 3 900 000 téléspectateurs
  6. Les Dieux anciens et nouveaux, diffusé le 06 mai 2012, 3 880 000 téléspectateurs
  7. Un homme sans honneur, diffusé le 13 mai 2012, 3 690 000 téléspectateurs
  8. Le Prince de Winterfell, diffusé le 20 mai 2012, 3 860 000 téléspectateurs
  9. La Néra, diffusé le 27 mai 2012, 3 380 000 téléspectateurs
  10. Valar Morghulis, diffusé le 03 juin 2012, 4 200 000 téléspectateurs

Casting principal :
Catelyn Stark : Michelle Fairley
Jon Snow : Kit Hartington
Robb Stark : Richard Madden
Sansa Stark : Sophie Turner
Arya Stark : Maisie Williams
Bran Stark : Isaac Hempstead-Wright
Jamie Lannister : Nikolaj Coster-Waldau
Cersei Lannister : Lena Headey
Tyrion Lannister : Peter Dinklage
Prince Joffrey : Jack Gleeson
Daenerys Targaryen : Emilia Clarke
Jorah Mormont : Iain Glen
Lord Baelish « Littlefinger » : Aidan Gillen



Marion
Cet avis est celui que j'ai en tant que personne n'ayant pas lu les livres puisque je les ai lus après avoir vu la série.

L'avis de Marion : Ce qui est magique avec cette saison 2 est sans nulle doute qu'elle réussit à faire plus fort que la première en multipliant les enjeux qu'a mis en place la mort de Ned Stark.
   La deuxième saison nous emmène dans une intrigue politique dense avec les manigances de Tyrion qui fait tout pour appuyer sa place et sauver le royaume en le purgeant de ses dirigeants véreux avec ses maigres moyens. La princesse Daenerys essaye de survivre tant bien que mal sans son Drogo et les Stark sont entre guerre, victoire et désespoir. Tout est pour le mieux dans cette saison qui démarre lentement avec les quatre premiers épisodes - même si les épisodes mettant en scène Arya sont plus musclés - mais qui promet des moments à venir plein de délices. Une promesse tenue par la deuxième moitié de la saison, avec une mention spéciale pour l'épisode 9, La Néra, qui est de loin le meilleur épisode des deux saisons. Une fois de plus, l'équilibre est très bien trouvé et surtout, je remarque pour mon plus grand plaisir la disparition de scène de sexes inutiles !
   Les producteurs de la série ont fait appel une fois de plus à Ramin Djawadi pour la bande son de la série et c'est pour le plus grand plaisir de nos oreilles. Cet artiste démontre à quel point la musique, de surcroit une bonne musique, est indispensable et même indissociable d'une série. Son travail m'a tellement subjugué qu'en entendant quelques notes en fond de l'émission E=M6 j'ai reconnu l'un de ses morceaux utilisés pour Game of Thrones. Preuve en est que sa musique est pertinente pour cette série.
    Les décors sont à couper le souffle. Quarth, resplendissante de merveilles, le Poing des Hommes, une magnifique étendue neigeuse et de cols montagneux. Mais surtout, surtout c'est la vue de Harrenhal qui m'a sidérée - la scène dure une minute même pas dans l'épisode 4. J'attendais tellement de voir ce lieu mythique où on peut enfin constater la puissance des dragons et les dégâts qu'ils peuvent causer sur les constructions humaines, je n'ai pas été déçue pour ce qui est d'une vue lointaine. En revanche, une fois dedans, le château brisé devient comme les autres. Les dragons sont aussi très beau visuellement bien qu'ils n'apparaissent que très peu de fois.
   Comme l'a souligné Nils Dô, les acteurs sont tous des illustres inconnus, du moins pour les rôles principaux, et pourtant, le sans faute se poursuit à travers cette seconde saison. Il est d'ailleurs agréable de retrouver de ci de là des acteurs présents dans les Harry Potter, on retrouve entre autre le jeune frère de Dumbledore dans le rôle de Mance Rayder, Tonks dans le rôle de Osha, la mère d'Hermione en Catelyn Stark et Rusard en Walder Frey. Une fois de plus, je trouve que le plus remarquable des acteurs est Jack Gleeson qui parvient à faire un roi Joffrey détestable comme il se doit. Les Lannisters aussi, notamment Cersei et Tywin, sont d'une froideur exemplaire mais balancé aussi, du moins pour Cersei, par l'amour maternelle qui montre que le personnage sait aussi être humain. Enfin les Stark sont très sévèrement amputés par la mort de Ned Stark qui était LE personnage charismatique de leur famille - Sean Bean est vraiment parfait - mais ils sont heureusement sauvés par la fougueuse Arya et la bravoure de Sansa qui, la pauvre, vit un enfer à Port-Réal. Il est d'ailleurs impressionnant de voir à quel point on croit qu'Arya est pas très âgé (par rapport à Sansa) alors que les deux actrices ont en réalité le même âge.
   En somme, une deuxième saison de qualité qui est à la hauteur des espérances que suscitait la première saison.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire