samedi 19 octobre 2013

Yamato Nadeshiko Shichi Henge

Yamato Nadeshiko Shichi Henge


Affiche promotionnelle du drama par TBS


Yamato Nadeshiko Shichi Henge, que l'on peut traduire par Les sept transformations en Yamato Nadeshiko (terme désignant une femme de beauté, d'élégance et de charme sans égale) est un drama en dix épisodes diffusé par TBS au Japon en 2010. Surtout drama de comédie, la série est bercée par des événements fantastiques non expliqués qui prêtent des pouvoirs à Sunako, l'héroïne. De même que Yôkai Ningen Bem, ce drama est disponible uniquement sur internet.
Ce drama est l'adaptation du manga du même nom qui a aussi été adapté en anime.

Prix : TV Navi Drama Awards : Meilleur acteur pour Yamato Nadeshiko Shichi Henge, Kamenashi Kazuya
13Th Nikkan Sports Drama Grand Prix (annuel) : Meilleur acteur pour Yamato Nadeshiko Shichi Henge, Kamenashi Kazuya
  13Th Nikkan Sports Drama Grand Prix Hiver 2010: Meilleur acteur pour Yamato Nadeshiko Shichi Henge, Kamenashi Kazuya
13Th Nikkan Sports Drama Grand Prix Hiver 2010 : Meilleure série
13Th Nikkan Sports Drama Grand Prix Hiver 2010 : Meilleure actrice secondaire Oomasa Aya

Synopsis :
Quatre jeunes hommes beaux et adulés, Takano Kyohei, Toyama Yukinojo, Oda Takenaga et Mori Ranmaru, cohabitent ensemble dans un manoir dont ils pensent avoir fait l'affaire du siècle. En effet la propriétaire leur promet le loyer gratuit à vie s'ils parviennent à faire de sa nièce Sunako, une Yamato Nadeshiko, une parfaite lady. Appâtés par cette alléchante proposition les quatre jeune hommes acceptent sans hésiter sans avoir vu Sunako. Lorsque celle-ci arrive, ils découvrent l'ampleur de leur tâche. Passionnée de films d'horreur et autres événements lugubres, Sunako ne sort jamais à la lumière du jour - du moins pas sans sa cape - et n'a pas vu son visage - couvert d'une frange - depuis au moins un an. Arriveront-ils au bout du challenge ?

Casting principal :
Takano Kyohei : Kamenashi Kazuya
Nakahara Sunako : Oomasa Aya
Toyama Yukinojo: Tegoshi Yuya 
Oda Takenaga: Uchi Hiroki 
Morii Ranmaru : Shuntaro Miyao
Nakahara Takeru : Kato Seishiro

Marion

L'avis de Marion : De loin l'un de mes dramas préférés, Yamato Nadeshiko Shichi Henge (Yamande pour les intimes) est un drama qui fait passer des rires aux larmes et dont le casting a parfaitement su incarner les personnages de papier du manga.
     Ayant lu le manga d'origine - Yamato Nadeshiko en VF - j'ai eu le plaisir de retrouver les chapitres les plus drôles, les plus sensibles et les mieux menés adaptés sur écran avec mon acteur fétiche dans le rôle principal: Kame ! Un élément majeur a été modifié toutefois: l'insertion du personnage de Takeru, cousin de Sunako. Un changement de scénario qui ajoute une petite touche d'humour supplémentaire et de moments tout mignons. Chaque épisode est porteur d'une morale - intégrée d'une façon plus subtile que Yôkai Ningen Bem, même s'il y a pas de mal - et il a notamment l'avantage de ne pas avoir des épisodes construits sur la même organisation. Les histoires sont différentes et la continuité entre chaque épisode est plus frappante.
     En choisissant de regarder ce drama, je savais pertinemment que la BO serait signée par KAT-TUN, le groupe de Kame, et en effet le titre phare est Love Yourself - Kimi ga Kirai kimi ga suki qui en plus d'être le générique est aussi le thème principal décliné sous toutes les formes pendant chaque épisode. Cette chanson est totalement adaptée au drama. Le rythme est soutenu et dynamique comme le drama mais passe aussi très bien en balade - une fois réadapté - pour les moments tristes. Mais surtout les paroles tombent à point nommer puisque kimi ga kirai kimi ga suki signifie j'aime ce que tu détestes en toi, la chanson prône l'acceptation de soi-même et de ne pas changer d'apparence pour suivre les dictats de la société ou de la norme. Un beau message quoiqu'un peu niais.
       L'équipe des six acteurs forment une troupe humoristique redoutable et offre un vrai bonheur à chaque épisode. Kame est endosse le rôle de Kyohei avec une aisance remarquable et convaincs par l'énergie, la douleur et tous les multiples aspects de Kyohei qu'il arrive à faire ressortir. Chose que je considère comme le summum du talent: il a réussi à me faire pleurer en même temps que son personnage me faisant ressentir sa douleur et sa peine. Kame a reçu trois prix pour sa performance et il les vaux largement.
       Oomasa Aya interprète aussi avec brio son rôle de jeune fille recluse - je ne comprends pas la mention rôle secondaire de son prix mais bon - et il est facile de se reconnaître en cette jeune femme complexée même si personne ne devient un cas si extrême dans la réalité. La jeune femme crie avec une vigueur encore jamais vu et ses "mabushi" (brillant, lumineux) deviennent très vite culte et attendu tout au long des épisodes ainsi que ses prises de bec avec Kyohei. Elle forme avec Kame un tandem énergique et très drôle qui fait passer un excellent moment.
     Les autres acteurs, bien que secondaires, sont tout aussi bon. j'ai découvert Tegoshi Yuya et Uchi Hiroki comme des acteurs surprenants - eux que j'avais plus entendu en chanteur - mais ils réussissent des performances plus que satisfaisantes. Les deux plus surprenants restent néanmoins Kato Seishiro de par son jeune âge et Shuntaro Miyao qui n'est absolument pas acteur de formation mais ... danseur de ballet ! Et pourtant, il a la charge d'un des rôles les plus dramatiques qui doit aller dans l’emphase mais aussi la sensibilité. Son premier pas d'acteur est donc réussi.
    En somme, mon drama préféré que je ne peux que recommander à tout le monde, adepte ou non des dramas. Si vous hésitiez à vous lancer dans l'univers du drama, celui-ci est parfait pour débuter ... et ne jamais s'arrêter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire