jeudi 14 novembre 2013

Thor : Le monde des ténèbres


Thor

Le monde des ténèbres


Thor : le monde des ténèbres est le second volet des aventures du dieu nordique, il est cette fois-ci réalisé par Alan Taylor, réalisateur de 6 épisodes de Game of Thrones (saison 1 et 2). Sorti le 30 octobre 2013, le film d'une heure cinquante-deux a explosé les records réalisés par son prédécesseur. En effet, le film a déjà rapporté 86, 1 millions de dollars avec seulement le week-end qui a précédé sa sortie. En dix jours, il a engrangé 327 millions de dollars aux Etats-Unis soit à peine moins que le premier Thor ne l'avait fait à travers le monde. Un succès commercial sans aucun doute.


Suite à la bataille de New-York et à la guerre avec les Jötuns, les Neufs royaumes d'Yggdrasil sont en proie à la guerre et aux désordres, empêchant Thor de tenir sa promesse envers Jane Foster. Celle-ci traque toujours les phénomènes scientifiques et étranges afin de pouvoir retrouver Thor. Ce faisant, elle découvre une faille spatio-temporelle qui l'a met en contact avec l'Esther, une puissance oubliée que les Asgardiens ont scellés. Une erreur qui lui permet de revoir Thor mais qui réveille aussi les Elfes noirs, une race destructrice qui n'aspire qu'à plonger l'univers dans un monde de ténèbres.

Casting principal :
Thor : Chris Hemsworth
Loki : Tom Hiddleston
Jane Foster : Nathalie Portman
Malekith : Christopher Eccleston
Odin : Anthony Hopkins
Darcy : Kat Dennings
Eric Selvig : Stellan Skarsgard



Marion


L'avis de Marion : Spectaculaire, éblouissant et d'une beauté graphique à couper le souffle, ce second volet est bien pour la galerie mais n'apporte rien de nouveau au niveau du scénario.
Les premières minutes du film m'ont semblé être une aberration totale. Le film s'ouvre sur des scènes historiques de l'histoire d'Asgard commentée par Anthony Hopkins en voix off. L'idée aurait pu ne pas être mauvaise si elle n'était pas la réplique quasi exacte de Thor. En effet, le premier film s'ouvre sur une leçon d'histoire donné par Odin à ses deux fils. Donc le film, en plus de recycler un procédé déjà utilisé pour la saga, l'utilise mal en négligeant de faire une transition avec la scène qui suit. Pour le reste, c'est un scénario de blockbuster, du consommable. Des méchants elfes noirs veulent récupérer un artefact de puissance pour plonger le monde dans les ténèbres mais Thor est là pour les en empêcher. Classique. Encore une guerre intergalactique doublée par de nombreuses allusions aux Avengers. Je note aussi la réapparition miraculeuse du Bifrost qui a miraculeusement été reconstruit sans aucune explication. Un dernier petit commentaire sarcastique spécialement dédié aux Elfes noirs qui sont … blancs.
Hormis, un scénario déjà vu, le film me séduit complètement. Les décors ont la même magnificence que dans le premier film, Asgard brille toujours autant de mille feux, le Bifrost a été revu de façon encore plus clinquante, la continuité des costumes a bien été suivie. J'attendais avec impatience de revoir Asgard car la cité des dieux nordiques m'avait totalement laissé pantoise de beauté, je n'allais donc pas manqué de critiquer le film si la ville s'avérait être ratée.
Les effets spéciaux sont grandioses. On assiste pendant près de deux heures à un show technique éblouissant. Tout est démesuré et immense, le spectateur en prend plein les yeux et reste béat d'admiration (du moins ce fut mon cas) jusqu'à ce que je m'apercevoir que les effets spéciaux de masses sont très biens faits mais certains détails sont vraiment vraiment pathétique. Un exemple : la scène finale du film où Thor est face au trône, moi je trouve pas ça normal que son marteau soit en caoutchouc. Ou encore qu'il saigne à la moindre estafilade mais qu'une blessure (presque) mortelle ne saigne absolument pas. Ce sont les deux seules points que j'ai trouvé défaillant dans la qualité numérique. Pas grand chose donc sur deux heures.
L'ambiance du film est complètement différente du premier. Au revoir, la royauté et l'ambiance pompeuse instaurée par Kenneth Branagh qui faisait très Shakespeare (comme le remarque très justement Tony Stark dans Avengers), ce second volet se veut plus détendu et dans une ambiance de joie et de bonne humeur qui rappelle une fois de plus Avengers. La recette du succès a été donné, autant s'en servir, n'est-ce-pas ! Cependant, ce n'est pas dérangeant puisque j'ai franchement bien ri et le duo que forme Loki et Thor est tout simplement exquis. Le réalisateur avait prévenu, l'immortalité, ce n'est plus ce que c'était, et donc, il a fait le choix d'expliquer que les Asgardiens ne sont en fait pas immortels, un choix qui ne correspond pas au comic d'origine mais qui offre une scène émouvante au plus au point donc je donne mon aval.
Parlons des acteurs justement. Pour ma part, je reste sur ma faim en ce qui concerne les compagnons de Thor qui sont encore plus absents que dans le premier film. Hogun apparaît carrément qu'une seule fois – et puis c'est Tadanobu Asano tout de même, mince quoi ! - Sif, qui est clairement amoureuse de Thor, ne se met même pas en avant en tant que rivale, Fandral a changé de tête mais ça lui va bien – que voulez-vous, le précedent est trop occupé à jouer au prince charmant dans une certaine série nommée Once Upon A Time, et Volstagg est quasiment absent, deux scènes, c'est peu.
Autant, j'avais aimé l'interprétation de Nathalie Portman dans le premier volet, ici, elle se fait carrément voler la vedette par les deux dieux : Tom Hiddleston et Chris Hemsworth. Les deux acteurs sont parfaits dans leur rôle. Chris Hemsworth joue un Thor meurtri et plus sage, plus mûr que dans le premier film et il le porte bien. Tom Hiddleston est mon favori de ce film. Tout d'abord, il est le meilleur méchant que les films Marvel aient eu, l'acteur l'incarne avec classe, charisme et élégance, à croire qu'il devient meilleur au fur et à mesure des films. Cette petite touche d'ironie, cette manière de tourner en dérision tout pour se protéger lui-même. J'adhère. En revanche je suis très mécontente de ce qui a été fait sur la Reine et le Dr Eric Selvig. La reine, que l'on voit se défendre très sommairement dans le premier film, est devenue une walkyrie experte en épée dans ce film, ce qui d'un point de vue féministe me plait, mais me dérange dans ce qui est de la continuité entre les films. Enfin le pauvre Eric Selvig est devenu ridicule et lamentable. Certes, son expérience avec Loki a du être traumatisante mais au point de se mettre nu à tout bout de champ. J'en doute.
En somme, c'est du bon Marvel qui est un spectacle éblouissant et familiale mais qui ne parvient pas à se détacher de ses congénères à cause de son scénario déjà-vu. Mais à voir pour le duo Chris Hemsworth/ Ton Hiddleston et les effets spéciaux à couper le souffle.

2 commentaires:

  1. Huhu, pour une fois, ô joie, je me sens le cœur en liesse et j'ai vu ce film avec un œil beaucoup plus enthousiaste et admiratif.
    Alors, oui, le début était un peu triste, et le scénario ne brillait pas par son originalité ou son intelligence, mais je trouve que tout ça est plus que rattrapé par le duo Thor/Loki, qui nous offre un spectacle vraiment amusant et pourtant profond.
    Enfin je sais pas si c'est moi qui suis naïf ou si c'était vraiment bien fait mais je l'ai pas vu venir (* Spoilers *) que Loki n'allait pas vraiment trahir Thor, que tout cela était un plan (* spoilers *). Non, je sais pas, mais même si ça parait bête, moi je trouve que ça ajoute des perles de saveurs et que se film en ressort grandi, de tous ces petits "trucs". Je sais pas, les séquences en vaisseau, le côté un peu décalé de Jane Foster à Asgard...

    Et puis Asgard ... Nom de dieu, Asgard. J'avoue que je ne me suis pas posé la question pour le bifrost. Enfin pour moi ça me paraissait logique qu'il avait été reconstruit par Odin, ou alors qu'il s'auto-régénérait ... Enfin on peut toujours trouver une explication.
    Et puis sinon on aurait peut-être pas vu Heimdall, or il est vraiment badass dans cette séquelle, encore plus que dans le premier.
    Ceci dit, oui, il y a quelques points noirs ( pas comme les elfes, mouarf mouarf ), et le principal est le docteur Eric Selvig. C'est triste qu'il devienne aussi ridicule. Il aurait pu être fou sans être "hou hou àpoual" comme une vieille blague pour enfants. Mais aussi, étrangement, ce qui m'a dérangé c'est le gros méchant pas beau cracké qui est ... noir. C'est le seul noir parmi les elfes, et il est tout gaché x) Je sais pas, j'ai juste trouvé cette créature pas crédible. Et pas intéressante non plus.

    Mais sinon, je le préfère au premier en fait. Le premier avait effectivement des tendances shakespeariennes, et c'était presque exaspérant à la longue. Le plan final de Natalie Portman qui regarde le désert pendant une minute semble un peu exagéré. Pourquoi mettre tant d'accent sur une histoire d'amour alors que la relation en elle-même n'est pas travaillée ? Nan mais sérieusement, pourquoi Thor tombe direct amoureux de Jane Foster ? Dans l'autre sens, ok, c'est une scientifique "un peu" solitaire et qui voit débouler un mec pas trop moche et qui se révèle aussi être un dieu qui a des connaissances folles. Eh bien ok, je serais tombé aussi. Mais pour Thor, qué passa ? Il rencontre une humaine, qui est certes sympa mais qui clairement n'a rien d'unique pour lui. Enfin techniquement si il ne connait pas ce monde il ne devrait pas comprendre à quel point elle est spéciale. Et donc ça veut dire qu'il était prêt à tomber amoureux de la première qu'il croise. Enfin bref, c'est pas si grave, mais il n'empêche que j'ai trouvé la relation du coup plus crédible dans celui-ci. Finalement elle pourrait très bien fonctionner si on oubliait le premier Thor.
    Côté épique, nous sommes servis avec un enchainement d'actions grandiloquentes. C'est du typique de Marvel, de tomber dans des excès de grandes baffes gargantuesques, mais c'est tout de même appréciable.
    Mais ce en quoi je diffère, c'est que finalement je le trouve plus marquant que les autres Marvel. Il a beau avoir un scénario approximatif, je trouve qu'il est plus éclectique et réussit bien la balance entre humour, action et drame. C'est un très bon film, et je l'ai personnellement préféré à tous les autres Marvel, en fait. Même Avengers ne m'a pas autant hameçonné !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention moi aussi je l'ai adoré, il est vraiment wow ! La relation Thor/ Loki est le point fort et le meilleur du film mais j'ai pas cru en la séquence que tu cites justement (avec le fait que son poignet ne saigne pas) et en la finalité de la scène qui aurait dû être un moment de pur émotion.
      Du coup, le fait que les coups de bluff du scénario ne m'aient pas surprise enlève un peu de cachet au film.
      Et puis voilà quoi, les elfes noirs blancs comme des cachets d'aspirine ...

      Supprimer