jeudi 30 janvier 2014

Rebelle

Rebelle

Réalisation de Mark Andrews et Brenda Chapman, production de Pixar Studios et Walt Disney Pictures


Sortie le 1er août 2012, Rebelle, Brave de son titre anglais, est l'un des derniers gros succès de la collaboration Pixar/ Disney, réalisé par Mark Andrews et Brenda Chapman. Avec un budget de 210 000 000 $, Rebelle a rapporté 554 606 532 $ au box-office mondial et a cumulé 3 070 740 entrées en France. Ce succès s'est d'ailleurs ressenti puisque le film a gagné 3 prix : Oscar du meilleur film d'animation (2013), BAFTA du meilleur film d'animation (2013), Golden Globes du meilleur film d'animation (2013). 

Sortie DVD/ Blu-Ray : 1er décembre 2012


Casting principal (VO/VF):
Mérida : Kelly MacDonald/ Bérénice Béjo
Fergus : Billy Connolly/ Jacques Frantz
Elinor : Emma Thompson/ Nathalie Homs
La Sorcière : Julie Walters/ Cathy Cerda

Mérida est la princesse héritière du royaume que son père, Fergus, a formé à force d'alliance et d'amitié. En tant que telle, elle a des obligations, des leçons et une manière d'être qu'elle doit respecter, ce que sa mère, la reine Elinor, lui rappelle sans cesse. Bien que réticente, Mérida se laisse faire jusqu'au jour où on lui impose l'épreuve de trop : elle doit se marier avec l'un des fils des seigneurs Mac Intosh, Mac Guffin ou Dingwall. Décidant de prendre son destin en main, Mérida détourne les règles et croit avoir trouvé la solution à ses problèmes en rencontrant une sorcière qui lui promet de changer sa mère afin de changer son destin. Mais ce qui devait être la solution de sa nouvelle vie ne lui apportera que des problèmes.

Marion

L'avis de Marion : Fan des studios Pixar, j'avais été voir Rebelle dès sa sortie et je n'avais pas regretté.
     Ayant vu quelques bandes annonces - notamment celle du concours de tir à l'arc - je m'attendais à ce que Mérida soit en franche opposition et craignait un film sur les aléas de l'adolescence. Quelle ne fut donc pas ma surprise quand cela a évolué en relation mère/fille. Affaire de famille et une touche de magie font toujours d'excellents sujets et cela est prouvé une fois de plus avec Rebelle. Le film présente bien la famille et les personnages au alentour dans les premières minutes et le scénario défile sans accroche et avec surprise en prenant son temps tout en restant rythmé. J'ai vraiment été surprise et charmée par l'histoire qu'a su instaurer Pixar. De plus, on retrouve un humour qui accompagne le film de part en part grâce au Roi Fergus notamment et les triplés, Hamish, Hubert et Harris.
         Bien entendu, cela se doit aussi à la qualité époustouflante des graphismes. Dès le premier plan, j'ai été soufflé par les décors. C'est avec une grande précision et qualité qu'ont été représenté les décors d'Ecosse. Forêts, montagne, cascade, lac, mer, la nature brille de magnificence et les personnages ne sont pas en reste. Ne serait-ce que la chevelure flamboyante de Mérida est impressionnante de détail. On peut en voir chacune des frisettes lors de ses déplacements. D'ailleurs, Mérida en elle-même était un pari osé pour les concepteurs. Avec un visage rond si particulier, elle se détache des classiques de la princesse et j'ai entendu plus d'une critique sur ses traits que l'on juge disgracieux, si ce n'est moche. Pourtant, je ne trouve pas son visage plus choquant qu'Elastigirl des Indestructibles. Enfin, les costumes achèvent de nous transporter dans une Ecosse médiévale avec son lot de robes contraignantes et ses kilts ... libérateurs dirons-nous.
         La nouveauté de ce Pixar - et c'est là où on sent l'influence de Disney - est d'incorporer une chanson chantée par son personnage, un choix classique chez Disney que Pixar a toujours voulu éviter. Fondamentalement, cela ne change absolument rien - j'espère seulement que l'influence Disney sur Pixar s'arrêtera là - et les choix de la bande son sont judicieux. Celtique et entrainant, peut-on s'empêcher de chanter à tue-tête avec Fergus la chanson de Mor'du - pour ma part, cela m'est impossible.
         Enfin, les personnages sont définitivement attachants. Mérida est une princesse qui, comme beaucoup d'autre, refuse de se marier mais son attachement pour sa famille et sa liberté, surtout cette dernière, font qu'elle se différencie des autres qui ne parlaient que d'amour. Entourée par un père drôle, son complice, et pas très responsable, et de sa mère qui tient vraiment les rênes du royaume, Mérida ne sait plus quoi faire pour s'en sortir et décide de ne compter que sur elle-même.
     Elinor devient un personnage drôle malgré elle et représente malgré elle pour un temps, la méchante de l'histoire. C'est d'ailleurs l'une des surprises de Rebelle, le film réussit à tenir le coup sans une figure emblématique du genre : le méchant.
      Les grandes figures comiques du film sont sans conteste le roi Fergus et les triplés. Quand je pense à Fergus, j'ai toujours en tête cette fameuse conversation avec la Reine Elinor, un pur moment délectable. Enfin, comment ne pas craquer devant les trois petites canailles rousses qui réussissent l'exploit d'être attachant, drôle, communicatif et diabolique sans prononcer la moindre parole.
     En somme, j'ai adoré Rebelle qui propose un scénario original avec une animation d'une qualité exceptionnelle. A voir pour petits et grands.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire