mercredi 12 mars 2014

Les Sables de Dorne

Le Trône de Fer

Les Sables de Dorne

Editions Pygmalion, 338 pages, traduction de J. Sola, illustration de S. Youll


Les Sables de Dorne est le onzième tome de la saga du Trône de fer en France et la deuxième partie du roman original A Fesat for Crows de George R. R. Martin. Édité en 2005 aux Etats-Unis par Bantam Books, le roman fut publiée par Pygmalion en 2006 en France puis fut réédité en 2007 par J'ai lu, en 2010 pour la version intégrale de Pygmalion et de J'ai lu.


Les Sept Royaumes son sous le contrôle de Cersei bien décidée à asseoir son pouvoir et à ne pas laisser Margeary Tyrell lui voler son bien aimé fils, Tommen. De même, il ne se passe pas un jour sans qu'elle rêve de voir la tête de Tyrion rouler à ses pieds. De son côté, Brienne cherche toujours aussi désespérément Sansa Stark pour honorer sa parole faite auprès de Catelyn Stark. Pendant ce temps, les îles de fer sont toujours en attente d'un nouveau roi tandis que celui de Dorne essaye tant bien que mal de contenir les Aspics des Sables et sa fille pour ne pas déclencher une autre guerre contre Westeros.
Prix : Pygmalion : 21, 90 €
Pygmalion intégrale : 22, 90 €
  J'ai lu intégrale : 15, 90 €

Marion

L'avis de Marion: Si le tome précédent m'avait bien plu, celui-ci m'a laissé complètement indifférente.
Le scénario se déploie beaucoup trop lentement dans cette section qu'a choisi l'édition française. Le roman n'est qu'un résumé de ce qui s'est passé dans le tome précédent à deux ou trois événements près. Certes, le reste du livre est toujours aussi bon (personnage, ambiance, etc.) mais si j'ai l'impression de relire le même bouquin que précédemment, cela ne suffit pas à satisfaire ma lecture.
    Arya et Sansa refont légèrement surface mais comme précédemment, la parole est majoritairement cédée à Cersei, Brienne ou Samwell. Daenerys est toujours portée disparue.
  La situation des Fers-Nés est la plus intéressante et celle qui évolue le plus dans ce roman. Malgré tout, des longueurs s'installent sur la fin du roman.
     De nouveau, j'ai le plaisir de retrouver Jaime en même temps Brienne et Cersei. C'est intéressant de voir en simultané les impressions de Jaime sur Cersei et vice versa. Difficile d'en dire plus sur ce roman tellement il me laisse perplexe quant à son utilité. L'édition française a fait un choix terriblement mauvais et laid qui rend cette partie inintéressante alors qu'elle serait très bien passé en raccord avec le reste. C'est ce qui fait que je conseille vivement de lire les éditions intégrales ne serait-ce que pour éviter de se retrouver avec un tome presque vide.
      En somme, le livre est très moyen et n'apporte quasiment rien de nouveau dans l'intrigue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire