jeudi 3 décembre 2015

Sagas des neuf mondes

Sagas des neuf mondes


https://www.editions-flammeche.com/wp-content/uploads/2015/02/yggdrasil-150.jpg 
 Editions Flammèche, 162 pages, couverture de Catherine Nodet


Sagas des neuf mondes n'est pas le livre le plus connu de Pierre Efratas mais c'est le seul paru chez Flammèche Editions. Publié le 1er octobre 2014, c'est un recueil qui comporte cinq histoire mythologique. Quatre d'entre elles sont sorties individuellement chez Flammèche en ebook pour la modique somme de 1,49 €. L'auteur ayant a cœur de rester au plus proche des mythes, il s'est évertué à les narrer de la manière la plus fidèle possible, son but étant d'introduire à un large public quelques notions de mythologiques nordiques, loin des dérivés que l'on peut connaitre par Thorgal ou Thor, pour ne citer qu'eux.
Prix : Flammèche : 18,50 €

Au cœur de notre vaste univers se dresse un majestueux frêne au tronc solide et aux branches vigoureuses sur lesquelles reposent neuf royaumes. Son nom : Yggdrasil. Ami, prenez place ! En cette froide nuit d’hiver, Bjarni Olofsson, le scalde vagabond du Nord, a fait halte à notre porte pour nous conter l’histoire de ces mondes merveilleux où vivent de puissants dieux, de courageux mortels et d’étranges créatures. Tremblez devant la colère de Thór ! Indignez-vous des fourberies de Loki ! Partagez la douleur de Freyja… Mais n’oubliez pas : côtoyer les dieux peut s’avérer dangereux.
Résumé officiel

Marion

L'avis de Marion : Aimant la mythologie depuis toujours, je me suis laissée séduire par ce petit livre ua stand des éditions Flammèche lors de ma visite du salon du fantastique de Paris en novembre 2014.
La première chose que j'ai adoré sur ce livre : sa fabrication. Si le livre peut paraitre cher au premier abord, on comprend très vite les raisons en l'ayant en main. Tout d'abord la couverture est cartonnée donnant tout de suite un aspect beau livre. Le dos est arrondi ce qui fait que malgré la lecture, le livre ne se marquera pas à cet endroit. Le format de 15x21, proche du digest, le rend plus grand qu'un livre de poche mais plus petit qu'un grand format et donc plus maniable. À l'intérieur, le papier est épais, la mise en page est soignée avec des motifs nordiques entre les paragraphes et à côté de la pagination. Chaque page de titre des nouvelles sont soigneusement mises en page avec la même typographie que sur la couverture. Enfin, les illustrations finales. Réalisées sur papier glacé, elles donnent un plus au livre qui contribue toujours à cet aspect beau livre. Une très belle fabrication donc qui justifie le prix. Le seul point (qui est chipoté), j'aurai plutôt mis le titre de la nouvelle sur la fausse page (page de gauche en haut) au lieu du titre du recueil ou en titre courant (au milieu de la page) sans préciser l'auteur sur la belle page (celle de droite donc).
   Contrairement à d'habitude, je ne commenterai pas scénario ou histoire car ce sont des mythes, l'auteur n'a donc eu que de choix que de s'y tenir. J'ai pris grand plaisir à les lire car je ne connaissais que leurs versions détournées par Thorgal. Les nouvelles sont accessibles à tous, comme le veulent les mythes de toute façon. Ils abordent amour, malice des dieux, mais surtout la grande aventure que chaque humain veut vivre pour se faire reconnaitre de dieux et prouver sa valeur auprès des siens. Des aventures classiques mais efficace qui séduiront tout public.
    Pierre Efratas m'avait dit écrire de façon romanisée les mythes afin qu'il soit accessible à tous. Toutefois, l'écriture assez précieuse et même soutenue de l'auteur, qui se joue de la langue tel le "scalde" qu'il se plait à jouer, n'est pas évidente pour un lecteur non avisé. Presque comme un historien, il utilise un vocabulaire soigné qui donne une impression d'un texte d'époque au point qu'un petit lexique est mis à disposition à la fin du livre.
  En définitif, j'ai adoré ce petit livre autant pour l'objet en lui-même que le contenu.