samedi 14 mai 2016

Batman VS Superman : L'aube de la Justice

Batman VS Superman : L'aube de la Justice

Affiche officielle

Réalisé par Zack Snyder, précédent réalisateur de Man of Steel, Batman VS Superman : L'Aube de la Justice est sorti sur les écrans français le 23 mars 2016. Adaptation du DC Comics mettant en scène le même combat de titans, il est l'introduction à la Justice League, groupe de super héros DC. Il cumule à ce jour 327 255 601 $ de recettes aux Etats-Unis et 2 439 238 entrées en France. Il n'est pas jugé rentable par Warner Bros mais toutefois, un film sur ce Batman joué par Ben Affleck sera fait.


Casting principal :
Clark Kent / Superman : Henry Cavill
Bruce Wayne / Batman : Ben Affleck
Lex Luthor : Jesse Eisenberg
Diana Prince / Wonder Woman : Gal Gadot
Loïs Lane : Amy Adams

Clark Kent doit faire face en tant que Superman à la critique montante de l'opinion publique face à ses actions. Les dégâts causés par les kryptoniens retombent sur lui et le monde se refuse d'être à la merci d'un homme que l'on ne saurait contrer. De là, Lex Luthor tire son épingle du jeu pour lancer une vaste action contre le super-héros. Déterminé à ne plus être impuissant, Bruce Wayne défend sa ville et fait la loi sous le masque de Batman. Ne tolérant plus la présence de Superman, pour lui, il est temps de prendre les armes, d'être prêt à se battre avant que l'homme d'acier n'étende sa domination sur la planète. Qui l'emportera ? 

Marion

L'avis de Marion : Moi qui était surexcitée à l'idée de voir le film suite aux bandes annonces, je suis tombée de haut en le regardant.
     Du point de vue scénario, Batman VS Superman est plutôt une bonne idée mais qui n'est pas aboutie. La première heure et demi met en place les protagonistes, le quart d'heure suivant est la révélation de la machination et finalement, ce qui a été montré de combat dans la bande annonce sont concentrés dans les trois quart d'heure restants. Fatalement, il y a une énorme longueur dans le film. Comme pour se démarquer de Marvel, l'ambiance est très sombre, peu d'action, aucun humour et j'accroche moins. Les deux super-héros se trainent, la découverte de ce nouveau Batman ne réussit pas à susciter un intérêt assez approfondi pour que l'on ne s'ennuie pas. L'action est d'ailleurs plutôt mise sur Batman ou du moins, je me souviens que très peu de scènes de Superman. Lex Luthor, grâce à ses manipulations, réussit à éveiller un petit quelque chose en nous qui dort depuis le début du film, mais une fois de plus pas assez tant le spectateur est trop éparpillé entre les deux héros. À cela s'ajoute des raccourcis si ce n'est même des incohérences comme Lois Lane perdue seule au milieu d'un bâtiment en ruines où elle jette quelque chose d'importance qui d'un coup, parce que Batman a dit à l'autre bout du champ de bataille, se décide à récupérer cette chose. Et non, Superman ne lui a pas dit d'aller le chercher. Ça lui est venu comme ça, d'un coup. Tout comme la révélation des identités secrètes mutuelles des deux super-héros. Et paf, d'un coup d'un seul, même en costume, ils s'appellent par leur petit nom. Alors je peux à la limite accepter que Superman le sache grâce à une scène du film. Mais Batman ... rien, absolument rien, ne pouvait le mener sur la voie - hormis l'éternel débat qu'une paire de lunette ne camoufle personne. Ainsi donc, les seuls intérêts que je trouve au scénario sont les suivants : les magouilles de Lex Luthor et Wonder Woman (de pair avec la Justice League). L'intronisation dans l'univers de Lex Luthor est bien amenée. On nous donne un aperçu du personnage, sa folie, son rejet d'une forme de vie supérieure comme Superman mais finalement, pas de réelles raisons à toutes ses magouilles ou encore une réelle personnalité (mais j'y reviendrai plus tard). Le teaser à la Justice League est le seul moment du film (avec l'apparition de Wonder Woman en tenue) où j'étais vraiment intéressée et surexcitée. Aquaman et The Flash sont deux films que j'attends beaucoup, doublés de deux acteurs que j'apprécie, aussi, ce fut mes quelques secondes absolument fan-girl du film.
     Les effets spéciaux et les costumes sont sans doute l'un des rares points que je ne peux pas critiquer. Je retrouve le costume classe de Superman, fidèle au comics, le ridicule en moins, je retrouve aussi un Batman avec un costume intéressant, à la fois fidèle au justaucorps du héros mais sans cette aspect gymnaste. Le choix est judicieux et fait finalement très Arkham Trilogy (série de jeux vidéos sortis sur Xbox 360, Xbox One, PS3 et PS4), ce qui me convient et permet une référence (voulue ou non) à un univers connu. Je suis personnellement restée béate devant quelque chose de minime : les effets sur la cape de Superman. Peu importe ce que fait Superman, il y a toujours un éclat spécifique sur sa cape, une ondulation bien gérée ou que sais-je encore. 
      Les personnages sont à la fois peu nombreux mais en même temps les rares présents ne sont pas efficaces. Le film se balance entre Batman et Superman avec une pseudo intrigue qui n'avance pas d'un côté comme de l'autre. Tout est encore trop flou autour de Bruce Wayne pour qu'on puisse finalement s'habituer au personnage : est-il devenu le Batman suite à la mort de ses parents ou suite à la révélation de Superman comme le laisse à penser le film ? Pourquoi diable n'a-t-il plus de manoir Wayne et habite-t-il dans une tour ? Qu'est-il advenu de sa société ? 
Superman n'a guère mieux. Finalement, on ne sait que peu de chose sur lui après son combat contre les kryptoniens. Il vit et travaille avec Lois et vraisemblablement, sa vie ne se résume qu'à cela. C'est un désert autour de lui, on ne trouve rien de personnel autour du héros hormis sa fade de petite amie. Le personnage devient même indigeste et s'éloigne de l'image que j'en avais. L'humilité que je sentais dans le premier volet, le besoin d'aider les autres, la discrétion, ne pas s'imposer aux humains comme le souhaitait son père ... tout cela semble avoir disparu d'un film à l'autre. 
Lois Lane ... vaste sujet. Si je n'ai certes jamais porté la demoiselle dans mon coeur, elle m'avait plutôt laissé un bon souvenir dans Man of Steel. Son intelligence et notoriété de journaliste avaient été mis en avant grâce à des récompenses, son enquête pour démasquer le mystérieux homme d'acier, bref, elle agissait. Ici, je retrouve l'insupportable demoiselle en détresse. Elle est fade, incapable de me faire ressentir autre chose que de l'agacement et son peu de présence à l'écran en est presque salutaire.
Lex Luthor ... l'élément perturbateur du film ! Dans un premier temps parce qu'il n'est pas très net dans sa tête mais c'est malheureusement tout ce qu'on retient. Pourquoi cette "haine" envers Superman ? Pourquoi la création finale qui va à l'encontre de tout ce qu'il dit dans le film ? Quel est ce problème relationnel avec le père ? Pas mal de questions sans réponse et un personnage finalement creux dont les motivations nous échappent.
Wonder Woman ! Voilà un personnage plaisant. Elle n'apparait que peu, mais cela est justifié par la princesse Amazone elle-même, absolument rien n'est dévoilé dans l'optique du film à venir, ce qui fait qu'on se ne pose guère de question sur elle, sans laisser cette arrière goût d'inachevé qu'il y a tout au long du film. Cela ne donne qu'une envie: voir son film.
      Ma conclusion serait qu'à vouloir montrer avec autant d'importance tant de personnages qui ne se côtoient pas, Snyder s'est enlisé finalement dans un cercle de personnages pas assez exploités avec un sentiment qu'ils empiètent trop les uns sur les autres. Peut-être aurait-il été judicieux de faire d'abord un second film sur Superman, un premier sur Batman, avant de croiser les deux personnages. De prendre son temps comme le Marvel Cinematic Universe afin d'avoir une meilleur cohésion, moins de temps perdu à installer une trame de fond et présentations de personnage.
    En somme, un film décevant dont malheureusement toute l'action avait été montré dans les bandes annonces. J'attends mieux des DC à venir.

vendredi 13 mai 2016

Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D - Saison 3

Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D - Saison 3

Affiche officielle de la saison 3

Mené par la même équipe, Agents of S.H.I.E.L.D. n'est pas à son heure la plus glorieuse. Malgré une entrée en matière vive, un casting toujours appréciable, une continuité dans le Marvel Cinematic Universe, cette troisième saison ne jouit pas d'audiences faramineuses mais néanmoins satisfaisantes pour être reconduite en une quatrième saison.

Synopsis : La bataille à Afterlife est finie mais les conséquences en sont terribles. Le terrigène révélant les pouvoirs des Inhumains a été mélangés à des produits alimentaires, provoquant une apparition en masse d'Inhumains et de problèmes liés à leurs pouvoirs. Le SHIELD, endeuillé par la disparition de Simmons, essaye alors tant bien que mal de les aider et les trouver avant qu'ils ne soient traqués par des personnes mal intentionnées.

Episodes :
  1.  Laws of Nature, diffusé le  29 septembre 2015, 4 900 000 téléspectateurs
  2. Purpose in the Machine, diffusé le 06 octobre 2015, 4 320 000 téléspectateurs
  3. A Wanted (Inhu)man, diffusé le 13 octobre 2015, 3 740 000 téléspectateurs
  4. Devils you know, diffusé le 20 octobre 2015, 3 850 000 téléspectateurs
  5. 4, 722 hours, diffusé le 27 octobre 2015, 3 810 000 téléspectateurs
  6. Among Us Hide, diffusé le 03 novembre 2015, 3 840 000 téléspectateurs
  7. Chaos Theory, diffusé le 10 novembre 2015, 3 490 000 téléspectateurs
  8. Many Heads, One Tale, diffusé le 17 novembre 2015, 3 600 000 téléspectateurs
  9. Closure, diffusé le 01 décembre 2015, 3 840 000 téléspectateurs
  10. Maveth, diffusé le 08 décembre 2015, 3 850 000 téléspectateurs
  11. Bouncing Back, diffusé le 08 mars 2016, 3 520 000 téléspectateurs
  12. The Inside Man, diffusé le 15 mars 2016, 2 940 000 téléspectateurs
  13. Parting Shot, diffusé le 22 mars 2016, 2 880 000 téléspectateurs
  14. Watchdogs, diffusé le 29 mars 2016, 3 200 000 téléspectateurs
  15. Spacetime, diffusé le 05 avril 2016, 2 810 000 téléspectateurs
  16. Paradise Lost, diffusé le 12 avril 2016, 3 010 000 téléspectateurs
  17. The Team, diffusé le 19 avril 2016, 2 850 000 téléspectateurs
  18. The Singularity, diffusé le 26 avril 2016, 3 200 000 téléspectateurs
  19. Failed Experiments, diffusé le 03 mai 2016, 2 900 000 téléspectateurs
  20. Emancipation, diffusé le 10 mai 2016, 2 900 000 téléspectateurs
  21. Forgiven, diffusé le 17 mai 2016, 3 000 000 téléspectateurs
  22. Ascension, diffusé le 17 mai 2016, 3 000 000 téléspectateurs

Casting principal :
Phil Coulson : Clark Gregg
Grant Ward : Brett Dalton
Skye/ Daisy : Chloe Bennet
Melinda May : Ming-Na Wen
Léo Fitz : Iain De Caestecker
Jemma Simmons : Elizabeth Henstridge
Bobbi Morse : Adrianne Palicki
Hunter Lance : Nick Blood
Alphonso "Mack" Mackenzie : Henry Simmons

Marion

L'avis de Marion : Complètement focalisé sur les Inhumains, la saison 3 est selon moi la meilleure fournie par la série. Toutefois, elle n'est pas exempte de défauts. 
    Scénarisitiquement parlant, le développement des inhumains était ce que l'on attendait tous. Ainsi l'expansion par une catastrophe naturelle était une idée simple mais séduisante pour plus d'inhumains. De plus, cela permet de remettre sur les rails une agence gouvernementale officielle, remplaçante du SHIELD, pour faire de la concurrence à ce brave Phil. À cela, s'entremêlent les recherches de Fitz (tellement plus importantes et passionnante je trouve) pour retrouver Simmons. Au début, j'avoue avoir trouvé que cette porte se refermait un peu trop facilement, et puis, les scénaristes ont trouvé le moyen de lier cela aux restes. Là arrive mon scepticisme. Sans trop en dévoiler sur l'intrigue, le lien avec Hydra est un peu trop tiré par les cheveux à mon goût et à cela j'ajoute qu'il est temps de laisser tomber la figure de Ward. S'il a certes bien été exploité dans les saisons précédentes, les scénaristes doivent faire leur deuil de ce personnage qui n'apporte plus grand chose. Enfin, j'accorde quand même qu'ils ont su nous offrir des rebondissements et des scènes poignantes malgré mes désaccords sur l'exploitation d'Hydra, au point de me tirer ma petite larme alors chapeau tout de même.
     Au niveau des personnages, je suis ravie de voir que Lincoln devient un régulier. Tout d'abord parce que son pouvoir est super chouette et puis parce qu'il faut bien un peu renouveler l'équipe. On en apprend un peu plus sur May en première partie de saison, notamment enfin pourquoi elle tient son surnom de Cavalerie et pourquoi elle le déteste. Daisy, anciennement nommé Skye, m'agace un peu plus qu'avant. Elle prend trop en confiance du fait de son statut, se permet trop de choses et est une fois de plus trop mis sur le devant de la scène. Le duo Hunter et Bobbi me plait toujours autant, ils sont un rafraichissement dans l'équipe, notamment Hunter du fait de ne pas être habitué à être dans les rangs. Le docteur Andrew aussi est un personnage intéressant car en relation avec May.
     Les effets spéciaux sont toujours d'une qualité satisfaisante, hormis pour les mutations physiques (le cas de Lash par exemple) où il faut ajouter des prothèses ou autres sur les acteurs, on voit tout de suite que ce n'est pas très naturel et en plastique. L'uniforme de Daisy est sympa mais une fois de plus, elle est la seule mise en valeur par une tenue. L'amélioration des armes, des gadgets est aussi un plus dans la série. On y retrouve la gageur super héros et espion à la fois.
      Le final en revanche n'est pas à la hauteur de mes espérances. Il annonce une nouvelle saison encore plus focalisé sur Daisy, des nouvelles possibilités qui ne m'intriguent pas plus que cela. Je n'étais pas du tout dans l'ambiance de ce double épisode mélodramatique. Je trouve même que c'est l'un des moins bons épisodes de la saison. Dommage pour un final. Toutefois, cela ne m'empêchera pas de regarder la saison suivante.
      En somme, une très bonne saison avec que peu de points négatifs, peut-être une petite traine en longueur sur l'intrigue Hive mais surtout un final pas à la hauteur du rythme effréné de la saison complète.